L'amour est dans le pré, épisode 3

Publié le par Coralie Marie

Au menu : débats culinaires, ambiances sinistres et premiers drames !

Denis



Amis du féminisme, bonjour ! Chez Denis, le combat c'est : maquillage contre cuisine. Ou comme le dit Valérie : la grosse belge contre la fine bretonne. Elle avait mal commencé Valérie... Denis l'avait oubliée sur son quai, trop occupé à écouter la si craquante (sic) Mélanie énumérer sa garde robe. Peut-être pour se venger, Valérie a choisi la chambre d'amis et Mélanie doit se contenter de la chambre pour enfants avec couette Obelix !

Tandis que Mélanie, en bonne esthéticienne, se pomponne, Valérie mise sur son tajine ("au coriandre") pour séduire Denis... On est en quelle année déjà ? 1935 ? En tout cas, ça marche. Denis en vient même à se moquer de l'application à faire la vaisselle de Mélanie. Mais il suffit que celle-ci batte des cils pour que Denis redevienne tout
chose...

Et le samedi soir, au moment de sortir en boîte, c'est le drame... Valérie pensait avoir atteint le summum du sexy avec son chouchou rose et son eye-liner blanc pailleté, mais (bizarrement) elle n'a pas fait le poids face à Mélanie encore plus pomponnée que d'habitude et qui a même sorti la fourrure. Denis pense que tout le monde craquerait, mouais... En tout cas, c'en est trop pour Valérie, elle pète un câble, refuse de se laisser ridiculiser et part pleurer dans sa chambre (elle a bien fait de prendre la plus belle). Ca perturbe à peine les deux autres, trop occupés à roucouler.

Valérie finit par ravaler ses larmes, et tout ce petit monde part en boîte ! Yeah, pas de saison de l'Amour est dans le pré sans une sortie en boîte ! Ca sautille sur Claude François, mais au moment des slows, c'est évidemment sur Mélanie que Denis a jeté son dévolu... Il serait temps que Valérie comprenne...


Corinne

Vous l'aviez trouvée un tantinet froide et désagréable ? Et bien, elle n'a pas changé ! Ses deux invités ont presque l'air terrorisés quand elle leur sert des pâtes. Pas question de faire des efforts pour eux, et bien sûr elle ne veut entendre aucune critique ! Ils ont même droit au repas avec la maman, à peu près aussi aimable. Je m'étonne qu'aucun des deux ne prenne ses jambes à son cou !  
Ca se détend un peu au moment de la taille des vignes (il semble même que Corinne se rapproche de Bruno), mais c'est de courte durée. Les trois s'enlisent dans un débat sur la confiance, je décroche. Heureusement que Corinne a de mignons chats...


Christian

En tête à tête avec Agnès, il l'invite à faire comme à la maison et lui ne s'en prive, il ne change rien à ses habitudes et pourtant Agnès espérait un peu plus qu'une pizza froide. Pour poursuivre dans le glamour, elle assiste à la saillie du cochon, aidé par Christian pour monter sur la cochonne. Oui, ça fait rêver... Et qu'est-ce que c'est que ce pénis de cochon ?? C'est un peu moche quand même.
Agnès est affligée, mais pour l'instant elle s'accroche.


Jean-Pierre



Il me fait peur avec son regard vicelard ! Ce n'est pas la folle entente entre Suzy et Nadège, je vous épargne les débats culinaires autour des courgettes et autres, je n'ai pas tout compris... De toutes façons, Jean-Pierre a déjà sa préférée, la plutôt revèche Nadège, qui terrorise Suzy en cuisine... Il lui fait ses yeux de fou !!


Fabien



SOS suicide, bonsoir... Fabien est jeune et beau, et pourtant chez lui, on a envie de se pendre. D'ailleurs quand il propose du café, j'aurais presque envie d'en prendre (moi qui n'en boit pas) tellement c'est glauquissime. Il y a pourtant de l'amour dans l'air (ah bon ? Ca se voit pas !). Il a craqué pour Charline, mais celle-ci était prète à s'en aller ! Il l'a retenue, ils ont discuté, en gros ils ont craqué l'un pour l'autre (en mode timide et niais), il faut juste que Fabien trouve le courage de l'annoncer à Frédérique.

Est-ce que c'est moi ou est-ce qu'ils sont tous une grosse tendance à marmonner, je comprends pas la moitié des dialogues (et je loupe de précieux conseils sur la cuisson des courgettes) !

Publié dans Télé-réalité

Commenter cet article

Samuel 03/07/2009 11:27

Je suis le seul à avoir entendu Denis crier "J'ai envie de t'emballer !" lors du tête à tête sur le canapé ? Juste avant qu'il écrase sa tête sur l'épaule de sa prétendante.

Coralie Marie 12/07/2009 00:12


Je l'ai entendu aussi, bienvenue dans les années 50...


Melle Macarons 01/07/2009 18:00

je suis bien d'accord avec les différentes opinions sur cette chieuse de Corinne! en plus les mecs ont l'air super accrocs, c'est à n'y rien comprendre. g eu bien peur pr le coup ou Bruno devqit couper les vignes, qu'est ce qui se serqit passé s'il s'était gourré de branche????
g plus ou moins raté l'épisode cuisine versus maquillage, g juste vu le pétage de plomb de la "grosse belge"...
je trouve l'ambiance lourde cette année ds les différents foyers, et c pas chez fabien qu'on va avoir double dose de gaudriolle!
j'attends avec impatience vendredi et ton point de vue sur secret story, si tu ne nous fais pas un ptit update avant... ;o)

Coralie Marie 12/07/2009 00:11


Faut croire que les hommes aiment être maltraités...


jane 30/06/2009 17:27

Moi, ce n'est pas Jean-Pierre et son regard euh, convergent (c'est pas de sa faute après tout s'il a un "léger" strabisme)qui me font peur mais bien Denis...Alors lui, pour le coup, son regard vicieux, dégoulinant, prêt à sauter sur tout ce qui bouge, me traumatise à un point...

Coralie Marie 12/07/2009 00:10


Jean-Pierre, ce n'est pas juste une question de strabisme ! Denis a surtout l'air d'un garçon de 13 ans face à ses premiers émois :-)


Vero 30/06/2009 16:12

Bon, j'ai regardé, pas de quoi couper 3 pattes à un canard, tant au niveau de l'ambiance, et de la lourdeur...:)
Corinne : encore une fois, les filles chiantes séduisent...ben oui, pourquoi ils ne se sont pas barrés?
Denis : la belge a compris, sans vouloir comprendre, en fait.
J.Pierre : préfère la Drome à l'Alsace (pour ses qualités culinaires, sans doute?)
Christian : le coup de la pizza froide et du yaourt en dessert, je m'en remets pas...quel ours,celui là!
Fabien : ça ronronne sérieusement dans l'Indre..là aussi, quand Frédérique doit être contente maintenant, du petit manège qui s'est fait dans son dos...

Bref, je mise sur les candidats de la semaine prochaine, pour plus de dynanisme, et de franchise!!

Coralie Marie 12/07/2009 00:06


Râté pour le "plus de dynamisme" :-)


Guacamole 30/06/2009 10:51

Fidèle au poste également hier soir!
- Chez Denis : il était tout rouge et en sueur en zieutant l'esthéticienne sur son 31... je ne reproduirais pas les échanges graveleux que nous ont inspirés cette scène par respect pour les lecteurs les plus jeunes! ;-P
- Chez Jean Pierre : rivalité féminine exacerbée lors du cruel dilemme relatif à la cuisson des courgettes. Pour l'une, ATTENTION!!!!! il faut juste les cuire à la vapeur! Pour l'autre, il faut un fond d'eau!!! Je propose de mettre Joel Robuchon sur le coup pour les départager! (personnellement, je les coupe en rondelles et je les fais saisir à la poêle avec un oignon émincé et un soupçon de curcuma... ;-P)
Chez Christian : on s'ennuie ferme... Ca sent l'erreur de casting...
Chez Fabien : comment est il possible d'avoir une ambiance aussi moribonde alors que nous sommes en présence des participants les plus jeunes de l'émission!!!! Quand au "pseudo coup d'éclat" de charlyne, je sens plus une tentative de la candidate pour forcer Fabien à dévoiler son jeux! Après seulement 2 jours passés ensemble, je trouve la démarche un peu prématurée...
- Chez Corinne : mais quelle tyran cette fille!!! Je ne sais pas pourquoi ses prétendants restent dans l'aventure!!!! A leur place, j'aurai pris mes jambes à mon coup depuis belle lurette! Je pense que cette jeune femme n'est pas dans l'optique de rencontrer qqu'un même si elle s'est inscrite à l'émission!! On la sent totalement fermée!!!

Coralie Marie 30/06/2009 11:33



Je me suis aussi censurée sur Denis, parce qu'il y avait de quoi être vulgaire :-)
Je ne comprends pas trop l'attitude de Corinne moi non plus, on dirait qu'elle veut que rien ne change dans sa vie !