Pékin express, étape 2 (le Vietnam)

Publié le par Coralie Marie

Que retenir de cette deuxième étape en 5 points ?

- Hervé a vraiment de trooooooop beaux cheveux. Dommage qu'on l'ai pas plus vu !

- Le couple d'amoureux-famille recomposée a gagné l'épreuve d'immunité baptisée "Pékin expresso" (il faut rire, c'était une épreuve autour du café, car le Vietnam est le deuxième producteur mondial, j'essaie de vous cultiver un peu). Ce sont d'assez redoutables concurrents car vraiment en symbiose.

- J'ai été touchée par le duo de soeurs Auteuil-Neuilly-Passy. Elles ont gagné l'épreuve grâce à un coup de pouce du destion alors que tout le monde les voyait déjà éliminées. Préférer se faire un brushing plutôt que de partir à l'heure dans une course vous donne rarement une image de bons candidats... Corinne était vraiment émouvante lors de sa victoire, on sent qu'elle aime sa soeur mais qu'elle regrette bien un petit peu de ne pas avoir de partenaire plus motivée !

- Je tire mon chapeau à tous les candidats pour avoir fait du stop sous la mousson, une certaine vision de l'enfer. Bien accueillie par les habitants, je ne sais pas si j'aurais eu le courage de ressortir de leur maison ! Cela a provoqué un nouveau clash entre le père et la fille : elle veut aller vite, vite, vite, lui tient avant tout à rester en vie dans ces conditions météo difficiles !

- I'm so disappointed que les jumelles du Nord aient été éliminées ! Elles auraient été tellement drôles avec un handicap en plus de leur sens inné de l'auto-stop. En gros ces dames comptaient sur leur âge et sur leur gémellité pour leur ouvrir tous les véhicules, sauf que non. J'aurais tendance à penser que leur air supplicateur façon réseau roumain sur bretelle du périph faisait peur. Leur technique : squatter les transports des autres équipes et ne pas voir où est le problème sortant toujours l'imparable argument : "on est vieilles !".
Aussi quand Corinne et Marlène leur ont refilé le drapeau noir (qui rétrogradait l'équipe d'une place), n'ont-elles pas compris pourquoi tant de haine et nous ont gratifié de quelques "salopes" bien sympathiques... Et en plus elles se sont pris de gros vents par les autochtones qui n'ont pas eu l'air de franchement apprécier les bijoux "de valeur" qu'elles leur offraient.  Bref, leur ronchonnerie était délectable, on perd une vraie distraction.

- point bonus : l'alcool de mille-pattes, ça fait peur !

Semaine prochaine, direction le Cambodge et clash en perspective entre la fausse bimbo et le vrai macho !

Publié dans Télé-réalité

Commenter cet article