Je ne suis pas là pour être aimé (et pourtant)

Publié le par Coralie Marie

La soirée avait mal démarré par le réveil des vilaines dents de sagesse, bien peu reconnaissantes du fait que grâce à ma lâcheté et mon peu de confiance à l'égard des médecins, elles ne soient pas encore aller rejoindre le cimetière des dents de sagesse. Bref, mal à la tête et mal au coeur, mais heureusement cela ne m'a pas empêchée de tomber sous le charme de Je ne suis pas là pour être aimé, diffusé sur Arte.

Un homme, une femme, résolus sans plus d'entrain à vivre leur vie, se retrouvent dans un cour de tango. Il cherche un peu d'exercice physique, elle veut s'entraîner pour son mariage. Ils se rapprochent, n'osent pas s'avouer qu'il y a de l'amour dans l'air, heureusement il y a la sensualité du tango... Il s'en est fallu de peu pour qu'ils s'enferment à jamais dans leur solitude, mais ouf l'amour est sauf !

J'ai choisi l'affiche étrangère, plus romantique car c'est ce que j'ai envie de retenir du film. Ces contacts physique troublants, ces effleurements, ces sourires à peine esquissés, les lèvres qui se frôlent... C'est magique ! Et tellement bien retranscrit !

J'ai ensuite zappé sur TF1, parce que je ne boude pas non plus mon plaisir devant RIS. Et à voir Philippe Caroit le regard au loin dans la lumière dorée du coucher de soleil, je me suis dit qu'il ne manquait qu'un coucher de soleil pour qu'on se croit dans les Experts : miami ! Pas vous ?
(Et promis je réponds vite aux commentaires !)

Publié dans Cinéma

Commenter cet article