Le 8 mars d'Arte... et après j'arrête avec Arte :-)

Publié le par Coralie Marie

Eh oui, encore Arte ! La faute à la programmation peu intéressante des autres ! Et surtout l'envie de regarder la seule chaîne à avoir fait un effort pour le 8 mars (et pour une fois, pas pour diffuser un documentaire sur le pénis !).


J'ai aimé le film de Chabrol, Une affaire de femmes. J'ai aimé sa manière implacable de dépeindre la tragédie d'une femme, tout en étant absolument pas militant. Isabelle Huppert joue Marie, une femme qui finira guillotinée pour avoir pratiqué des avortements. Une martyre féministe ? Même pas. Ou alors...

C'est un peu par hasard que Marie se retrouve à aider sa voisine à avorter, et c'est par appât du gain qu'elle décide de continuer. C'est la guerre, les temps sont durs et Marie rêve d'une autre vie que celle de mère de famille coincée dans sa cuisine auprès d'un mari qu'elle n'aime pas. Alors pourquoi pas se faire de l'argent comme ça et goûter un peu au luxe ? Elle vit sa vie comme ça, dans l'insouciance totale, sans méchanceté mais sans aucune conviction. Elle se dit pour les résistants, mais trompe son mari avec un collabo. Même quand elle finit par être arrêtée pour être sacrifiée pour l'exemple (en tant que tueuse d'enfants de la patrie...), elle n'a pas l'air de vraiment réaliser la situation.

Même si elle ne le revendique jamais, puisqu'elle n'a aucun recul sur ce qu'elle vit, Marie est vraiment victime d'un système machiste : coincée dans un mariage, cantonnée à son rôle de mère et bien sûr punie comme une criminelle par des hommes pour ses avortements... Et quand on sait que le film est inspiré de l'histoire vraie de Marie-Louise Giraud, ça fait froid dans le dos. Ca semble si loin et pourtant...


Du coup je me suis laissée embarquer par le reste de la soirée. Je ne saurais que trop vous recommander d'aller visionner sur Arte.fr le documentaire La lune en moi, qui se penche sur les règles, ce qu'elles représentent, ce qu'elles infligent, et bien sûr sur les relations que femmes et hommes entretiennent avec elle. Pas de risque de redite, vu que c'est un sujet dont on ne parle jamais ! Et en plus, ce documentaire est plein de remarques pertinentes qui font vraiment réfléchir.

Diana Fabianova, la réalisatrice, s'interroge et part à la rencontre de nombreux témoins. C'est là qu'on nous parle de contrôle de l'utérus, qu'on aborde sous un autre angle les fameuses sautes d'humeur de SPM (et Dieu que ça fait du bien !) et qu'on découvre qu'un médecin très désireux de permettre aux femmes de vivre sans règles le fait en réalité avec une curieuse et plutôt négative vision de la féminité ! Vraiment, précipitez-vous !


Pour finir, une sympathique histoire d'amour entre deux femmes sous forme de journal intime : Pour l'amour de Sandeep. Une australienne et une anglaise d'origine indienne tombent amoureuses sur internet. Leur rencontre est à la hauteur de leurs espérances, mais pas facile pour Sandeep de choisir entre son amour et les principes traditionnalistes de sa famille. Une histoire toute simple mais qui sonne juste. Je crois qu'elle est visible également sur le site d'Arte.

Publié dans Evénement

Commenter cet article

Doris 15/03/2009 21:45

Fausse joie, Arte me manque beaucoup ici mais je n'ai pas accès aux diffusions sur le web : "Pour des raisons de droit, la consultation de cette vidéo depuis votre pays n'est pas possible :(". Bouh ! ça avait l'air intéressant...

Coralie Marie 15/03/2009 22:01



Oh, pas de chance ! Mais le docu doit faire le tour du monde, avec un peu de chance tu auras l'occasion de le voir ! Le net c'est pas aussi world wide web qu'on le dit...



Cératitis 14/03/2009 20:22

Bonjour!
Merci pour l'info sur "La lune en moi". Je viens de le voir.
Le médecin est hilarant! Faudrait le mettre en cage et organiser des visites groupées! Thérapie contre SPM par le rire! Si je n'avais pas l'implant -qui fout dc en l'air tout mon cycle naturel (alléluia!) - je me pencherais sur ce projet.

Coralie Marie 15/03/2009 22:07


Hilarant, mais quand même bien flippant vu sa renommée !!


Demota 10/03/2009 16:24

Il faisait flipper, c'est le mot ! Un genre de savant fou.

Coralie Marie 11/03/2009 00:25


Savant fou, tu es bien gentille je trouve ! Il était carrément dangereux !


Demota 10/03/2009 01:19

J'ai particulièrement aimé le moment où le-docteur-qui-n'aimait-pas-les-règles en a fait l'oeuvre du diable. Honnêtement, j'ai regardé un peu puis j'ai zappé quand il a recommencé à parler. Pas d'humeur à écouter des bêtises...

Coralie Marie 10/03/2009 09:00


Ah non, mais lui, il faisait trop flipper !! "Oui, il faut empêcher les jeunes filles d'avoir leurs règles, comme ça elles pensent pas au sexe", horrible ! Mais c'est bon à savoir que certains
voient les choses ainsi !