Clara Sheller, sous le choc de la saison 2 !

Publié le par Coralie Marie

J'avais prévu d'écrire quelque chose sur la deuxième saison de Clara Sheller, à la fin de celle-ci, j'ignorais que je serais aussi touchée par ces deux derniers épisodes et qu'il me serait inconcevable de ne pas en parler !


Déjà, la semaine dernière, j'avais fini les épisodes très enthousiaste de voir le couple Gilles/J-P se reformer. Leur attirance qui survient malgré tout et leur sensualité torride me rappelaient ce que j'avais tant aimé dans la première saison, cette manière de jouer avec naturel avec les frontières entre hétérosexualité et homosexualité, c'est une conception qui me tient à coeur ! Voilà le trio reformé, mais sans l'aval de l'un des membres.


Clara Sheller sera à jamais une série différente des autres car elle a réussi l'exploit de traiter cette histoire sans qu'un happy-end puisse être envisagé. C'est complexe, compliqué... Ca ressemble ce qu'on vit dans la vraie vie, non ? La passion qui unit Gilles et JP est trop belle pour être niée, et pourtant cela fait horriblement souffrir Clara. Parlons-en de la souffrance de Clara... Peut-être parce que c'est bientôt Noël comme dans la série, peut-être parce que je repense au pas terrible du tout Noël que j'ai passé l'an dernier, peut-être parce que moi non plus je trouve pas ma vie géniale, peut-être est-ce aussi tout simplement un coup de mes hormones ! Toujours est-il que le malheur de Clara, sans amour, sans amis, sans boulot... m'a touché au coeur... Même son apparente sérénité, le soir du Réveillon, ne va pas sans une certaine douleur.


Une histoire dans l'air du temps, une vraie profondeur, de belles chansons et même de chouettes idées esthétiques (le rêve de Clara et surtout, son récit de conte de fées !), j'aurais pu être comblée sans la minute de fin qui sonne comme un bémol. Clara célibataire, mais surtout enceinte et épanouie après des années d'angoisse. Un peu facile, un peu cliché... la fille qui trouve la rédemption par la grossesse en un claquement de doigts... Céder à la tentation d'une fin choc, ils n'auraient peut-être pas dû !


Copyright : France 2

Publié dans Séries

Commenter cet article

Andalusia 16/12/2008 17:00

Le coup du bébé me gave, mais le couple Gilles/JP me fait jouir de bonheur. Pourvu que les scénaristes ne les séparent pas dans la saison 3. Je voudrais bien quelques jolies scènes câlines de plus.

Coralie Marie 16/12/2008 18:27


Bienvenue Andalusia ! Je suis très pour aussi les scènes câlines supplémentaires ;-)


monsieur ben 06/12/2008 23:39

tu parles, ça m'a rendu triste ... j'suis un gars, mais j'ai adoré !

Coralie Marie 07/12/2008 00:53



Ah toi aussi, je me sens moins seule ! C'est parce que tu es un homme moderne :-)



cicise 05/12/2008 13:50

Je n'ai pas vu la saison un.
J'ai aimé regardé ces épisodes qui me semblent refléter la vie actuelle, sans clichés, en toute objectivité et en toute simplicité.
Je n'aime pas les "clichés" sur les homos. Ce sont des personnes, pas des personnages.
Juste un bémol, l'image de la femme enceinte à la fin... je n'en vois pas l'utilité, ou alors uniquement s'il y a une suite, mais j'ai peur que la suite me déçoive.

Coralie Marie 05/12/2008 14:12


Je crois que tout le monde a été pris de court par cette image qui n'avait rien à faire là !!


Cagaroule 04/12/2008 15:49

Coucou !

J'ai bien aimé cette saison (je n'ai pas vu ceux de la semaine dernière toutefois).
Pour la fin d'hier, je me suis dit qu'ils préparaient la saison 3. Ou alors qu'elle rêvait. Mais c'est clair qu'habillée tout en blanc dans son grand fauteuil blanc dans sa grande pièce toute vide, c'était limite bizarre..

Coralie Marie 04/12/2008 16:00



Salut toi ! Une chose est sûre, voilà une fin qu'on n'oubliera pas :-)



Bruno 04/12/2008 10:52

Je vais un peu rafraîchir l'ambiance mais j'avoue avoir été déçu par cette saison 2. Oui, mille fois oui Clara Sheller est une série à part, très novatrice, bien ancrée dans la life, avec des acteurs à la hauteur du projet. Oui, mille fois oui, la réalisation est très réussie, la BO va avec, et Paris est filmé comme un rêve de parisien. Mais je trouve que les scénaristes se sont un peu envolés sur la fin de la saison 2. Ok on abat les murs, ok on pousse le bouchon plus loin Maurice, et bravo pour montrer à la télé une relation homo (voir homo-hétéro), qui a le mérite de fuir les clichés et d'être regardée avec beaucoup de tendresse par les mecs et les nanas (homos, hétéros, bi et assexués confondus).
Mais je trouve que les scénaristes ont un peu cassé leur jouet. Le grain de folie Clara, son énergie, sa branchitude soignée, son décalage, ses histoires d'amour, de fesses, de boulot,de copines et de famille... Ben ça méritait autre chose que ce final au ventre rebondi dans une lumière davidamiltonienne.
Et pis j'ai pas aimé du tout l'épisode 5, où tout le monde croise tout le monde dans une grande bouillabaisse indigeste. Tenter d'aborder le film choral (comme dans les fabuleux "Short Cuts" et "Magnolia"), ben ça s'improvise pas en cours de série.
Trop dommage, mais je vais attendre la saison 3 avec bien moins d'impatience que la 2.

Coralie Marie 04/12/2008 12:10


Bah tu ne rrafraîchis pas tant que ça l'ambiance, tout le monde a dit sa déception du ventre rebondi. Mais j'ai vraiment apprécié l'aspect choral des derniers épisodes, de mon côté.