L'Amour est dans le pré, part VII

Publié le par Coralie Marie

On quitte la ferme pour découvrir l'univers des heureuses élues et partir dans des escapades dignes du Bachelor...

 

 

Julien et Nathalie

 

J'aimerais tellement ne pas les regarder de haut et les trouver beaux comme n'importe quel couple d'amoureux, mais c'est trop dur...

Nathalie accueille Julien dans sa région aussi glamour qu'elle, la Beauce, et est tellement gênée qu'elle rit niaisement à chaque phrase prononcée (et ça va durer toute l'émission) : « Bienvenue dans la Beauce, ah ah ah » ! La voix off de Véronique Mounier ose faire un résumé de leur histoire en soulignant « la personnalité envahissante de Lila », c'est déloyal.

Mais on se console avec la visite de la chambre de Nathalie, oui parce que Nathalie vit toujours chez ses parents... Passe encore la collection de bisounours, mais les DVD des Chevaliers du Zodiaque et les banderoles de foot, c'est juste pas possible... Et encore, elle a gardé toute sa collection de maillots de foot pour le lendemain... Mais ça a l'air de plaire à Julien, en revanche moins enthousiaste sur le fait de faire chambre à part, après une très chaste bise de bonne nuit.

 

Le lendemain, Julien découvre avec bonheur le trésor de son futur beau-père, des objets de torture destinés aux cochons. Je suis horrifiée, mais ce qui serait pour moi une cause de divorce, amuse beaucoup notre agriculteur. Du coup, le père est ravi et rêve de Julien comme gendre.

Nathalie se lance dans le cadeau senssouel : du parfum. Acheté en supermarché, bien sûr. Et tout ce petit monde de rire niaisement...

 

On va encore plus loin dans le glamour avec une sortie main dans la main pour un circuit boueux de demi-voitures (ne m'en demandez pas plus, ce n'est pas comme si je fréquentais ce genre d'endroits...). Un petit coup pour fêter ça, mais au lieu de discuter de leur future nuit, ils s'inquiètent de la future rencontre entre leurs deux chiennes, non, il n'y a pas de sous-entendus.

 

Mais la grisaille française, ça commence à bien faire, les tourtereaux qui se font toujours la bise s'envolent vers Marrakech. Et là on touche au grandiose... Julien fait le cow-boy sur un dromadaire, Julien matte les bombasses au bord de la piscine, Nathalie fait pêter le bikini (et nous prouve par a+b que l'on peut être grosse et ne pas avoir de seins, life is a bitch), Nathalie et Julien se font masser... On nous met Bubly en fond musical, dans le dernier tag j'avais écrit que cette chanson donnait envie de flirter au soleil, mais avec Julien et Nathalie, je suis tout de suite moins inspirée...

 

Soit notre couple est vraiment pudique, soit ils n'arrivent pas à faire abstraction de leur peu d'attirance physique, toujours est-il qu'ils dorment dans la même chambre, mais pas dans le même lit... Thank god, du soleil, du temps libre, du luxe, qu'est-ce qu'il leur faut de plus. On se contentera d'un petit baiser dans la calèche...

 

 

Christophe et Sandrine

 

J'avais déjà oublié à quoi ressemblait Sandrine... Les amoureux se retrouvent à Paris et Sandrine décide d'emmener Christophe à son cours de danse exotique. Réaction de l'intéressé : « Si tu veux voir un mec raide, tu vas voir un mec raide. » Mais comme ce n'est pas Greg le millionnaire, personne n'y voit de sous-entendu cochon (sauf moi). Evidemment il danse comme un pied, mais se rattrape en offrant une énorme fleur à sa bien-aimée lors du rendez-vous avec la meilleure amie de celle-ci. Un peu ostentatoire, mais bon...

 

Tous les deux s'envolent vers la Sicile, l'un des rares endroits que Madame l'hôtesse de l'air ne connaît pas. Vantarde. Bon, et sinon, ils sont heureux et ils s'aiment. Passionnant, décidemment.

 

 

Nathaël et Anaïs

 

A peu près aussi trépidant que les précédents : « Je t'aime », « moi aussi », « c'est merveilleux », « oh oui »...

La seule chose amusante est l'arrivée de Nathaël dans la famille d'Anaïs : toute, et je dis bien, toute la tribu est réunie pour l'accueillir l'examiner sous toutes les coutures. Je trouve ça monstrueux et apprécie le choix de la musique du Parrain en guise d'accompagnement.

Sinon ils font ensemble des tas de sport fantaisistes et finissent par s'embrasser une nouvelle fois au dessus de la table.

 

 

Jean et Sylvie

 

C'est devenu une évidence, ces deux-là s'aiment, et l'on peut penser quand on entend Jean dire à l'un des fils de Sylvie « Brandon ? Super prénom », qu'en plus ils sont parfaitement assortis...

Et oui, Jean a enfin rencontré les fils multiples de Sylvie et tout se passe bien. La petite famille fait du kart, et ça suffit à séduire les garçons. Jean offre un bracelet de chevilles à Sylvie, ce que je trouve relativement audacieux, et cela suffit à la séduire.

 

Jean voit grand, il n'est pas pour le concubinage, et pense désormais faire passer sa femme avant son exploitation, alors le mariage, il y pense (et fait du pied à Sylvie sous la table pour la troubler et endormir sa vigilance). Mais Jean a des principes, il refuse de dormir dans le même lit que Sylvie et installe un lit de camp juste en face.

 

C'est à Paris que le couple se retrouve en tête à tête. Jean a revêtu sa queue de pie et loué la limousine de compétition. Par charité, on ne fera pas remarquer que c'est too much :-) Ils jouent les touristes, mais une ombre plane... Laissons la parole à Jean : « Une personne de mon entourage ne voit pas notre relation d'un très bon oeil. » Hum... Je ne vois pas de qui il parle. D'autres indices : « Quelqu'un d'ancien, de traditionnaliste ». Au hasard, sa très sympathique maman ?

Mais respectons son anonymat. Néanmoins Sylvie est très en colère, et Jean bien embêté. A défaut d'une véritable demande en mariage, l'agriculteur se la joue fétichiste de la robe de mariée et emmène Sylvie faire des essayages. C'est bien la première fois que je vois quelqu'un faire ça pour le fun et sans mentir, je soupçonne une certaine perversité sexuelle là-dedans. Mais les deux semblent y trouver leur compte et parle même d'évidence en ce qui concerne leur couple.

 

Alors, the naughty mother vaincra-t-elle ? Réponse la semaine prochaine pour un « Que sont-ils devenus ? Quelques semaines plus tard ».

Publié dans Télé-réalité

Commenter cet article

vinciane 16/12/2008 18:35

bien sur que je suis la vraie vinciane. j'ai fini mon année d'étude en tant qu'aide soignante en lozère ( et non infirmière) et suite a l'émission j'ai reçu plein de courrier, mais pas de propositions qui m'intéréssaient sauf une carte tte simple qui m'a intrigué et aujourd'hui pour moi ce n'est pas l'amour est dans le pré mais l'amour est au bord de mer, que c'est beau l'amour... je ne regrette pas d'avoir participé à l'émission et les filles si vous etes célibataires n'hésitez pas, lancez vous sur un coup de folie et ne regrettez rien

Coralie Marie 16/12/2008 22:27


C'est génial pour toi, et la mer c'est top :-) Je pense que personne ne regrette d'avoir participé, c'est toujours une belle expérience !


vinciane 16/12/2008 17:19

bon, moi c vinciane de l'émission, pas de commentaires svp, juste pour vous dire que nathael et sa tres chère anais c'était un peu trop beau pour etre vrai. j'ai rencontré l'homme de ma vie, mais ce n'était pas nathael, je vous le laisse les filles et bon courage. pour l'émission qques fous rire rien que d'y repenser.

Coralie Marie 16/12/2008 18:28


Bienvenue Vinciane ! Si tu es la vraie, c'est amusant parce que je me suis justement plongée dans les résumés de l'AEDLP hier ! Et tant mieux si tu as rencontré l'amour !


Cagaroule 12/08/2008 10:20

Je savais que j'aurais du l'enregistrer...

Coralie Marie 12/08/2008 10:24


Ah bah oui, quand même, l'inratable émission de l'été !!


lyne 10/08/2008 20:44

Bonjour
bravo pour votre blog trés trés bien fait ,j'adore votre le ton de vos récits , je regarde tous les lundi laedlp ah ah ah quel bonheur moi je pense que si m6 présenterait yves a lilas cela serait de la bombe . bonne soirée et rdv lundi

Coralie Marie 11/08/2008 00:05


Bienvenue Lyne et merci beaucoup pour ces compliments ! Rdv demain pour l'aedlp :-)


Clare 09/08/2008 18:12

Je pense comme Bruno : le seul couple qui a une chance, pour moi, c'est Jean/Nathalie. Et encore, s'ils arrivent à traverser la future crise qui s'annonce du fait des centaines de lettres que Julien va recevoir, vu sa toute nouvelle notoriété, et son allure pas méchant pour deux sous qui passe bien à l'écran...! ^_^
Je crois qu'ils se sont trouvés...

Pour Jean/Sylvie, je suis aux antipodes de ce qui est dit ici : en fait, Jean me révulse. Ca doit être son ton douceureux, qui ne m'inspire pas du tout, sa bétise, ses goûts de beauf, son nez qui ferait pâlir d'envie Cyrano, ses "prinicipes" d'un autre âge, etc etc...
Et je suis indignée qu'il se soucie autant de ce que pourrait penser sa vieille bique de mère ! Et qu'il le dise à Sylvie, en plus ! Quel mufle...
Je n'avais pas vu que ce couple n'apparaît pas dans le repas de la semaine prochaine, mais ça ne m'étonne pas. Ce couple est préfabriqué, pas réel, pas solide, et je ne crois vraiment pas qu'il y a de l'amour là-dedans, juste deux grandes solitudes...

Coralie Marie 09/08/2008 20:25


Je pense aussi que Jean "le mariage ou rien" et Sylvie "jamais sans un homme" sont partis sur de mauvaises bases !! Je te rassure, je trouve aussi Jean horripilant sur plein de domaines, mais
malgré tout il y a un petit quelque chose de touchant chez lui ! J'espère que Julien et Nathalie trouveront le bonheur, il sera de toutes façons difficile pour eux d'oublier du jour au lendemain
leur vie de solitaire rejeté par le sexe opposé. On leur souhaite du courage !