Le Silence de l'épervier, une saga de printemps

Publié le par Coralie Marie

Tiens une saga de l'été. Mais ne serait-on pas en avril ? Depuis vendredi dernier, France 2 diffuse Le silence de l'épervier, une saga tout ce qu'il y a de plus saga : deux familles au coeur de la tourmente, plusieurs générations (de la rigueur des aînés au désespoir des plus jeunes, là il ont fait fort : une cocaïnomane de 16 ans !), de lourds secrets, des histoires d'argent... Tout ça sur 4 semaines.

Mais il faudrait être bien ignorant pour faire l'amalgame avec les sagas de l'été, qu'on adorait tous et qu'on aime de moins en moins depuis qu'il y est question d'extraterrestres. D'abord ça ne se passe ni en Provence, ni sur la Côte d'Azur, ni même à la rigueur à Biarritz, mais à Bordeaux. Et on y parle de choses sérieuses, puisque le héros virtuel de cette fiction est le journal Grand Ouest et que toutes ces personnes parlent beaucoup de politique.

 

J'ai regardé les deux premiers épisodes d'un oeil distrait, c'est mal, du coup je vais sûrement un peu ramer pour comprendre. Mais une chose est sûre, je n'ai pas oublié la scène à laquelle on est restés suspendus : alors qu'on s'attend à une discussion pleine d'amour grand-mère/petite fille (droguée et toute malheureuse), bam, coup de feu en pleine rue. Ca m'a pris de court !


Line Renaud incarne la matriarche de la famille, elle est parfaitement crédible en femme déterminée mais juste (plus qu'en mère ch'ti abusive !). Elle est entourée de nombreuses têtes connues, telles que Florence Thomassin, dont j'aime le côté décalée et Jean-Marie Willing, dont j'aime la belle voix grave !

Ce qui me plaît aussi, c'est que pour une fois une fiction française ait choisi l'univers de la presse et du journalisme. Même si ce n'est pas à 100% réaliste, ça m'amuse et surtout leurs problèmes financiers me rappellent bien des choses !!

Publié dans Evénement

Commenter cet article