La Cour des grands : interview de Thierry Desroses

Publié le par Coralie Marie

Comme je l'ai expliqué il y a 15 jours ici, il fut un temps où j'avais accès aux projections de presse. J'ai donc vu en avant-première la Cour des grands et je vous livre l'interview de Thierry Desroses que j'avais réalisée ce jour-là. Il joue le rôle du plutôt antipathique (mais drôle !) Jean-Pierre Volget, l'un des instits.

Ouais je sais le mercredi il y a Nouvelle Star (et Cédric...) et le Dr House (pas cette semaine), et on ne peut pas être partout ! Mais il y en a quand même qui regardent la Cour des grands, et ils ont raison car ses personnages récurrents sont très intéressants !

 

Vous ne nous avez pas habitués à des rôles comme celui de Jean-Pierre Volget...

Thierry Desroses : Cette série est un gros cadeau de la vie ! On a pu me voir dans des choses un peu lisses, un peu faciles, mais là il y a de la matière ; les gens me disent : « on te découvre » !

 

Comment aborde-t-on un personnage aussi peu sympathique ?

Thierry Desroses : Il est bougon, souvent pas très cool, mais il a ses failures. Il ne faut jamais perdre la part d'humanité d'un personnage. Le sauver, le rendre attachant, c'est mon rôle en tant qu'acteur ! On n'est jamais un gros con pour rien, c'est indispensable de créer une histoire et un passé à un personnage pour lui donner du corps.

 

Jouer un instit, ça ne s'improvise pas...

Thierry Desroses : J'ai fait appel à ma mémoire ! Je suis aussi allé voir un ami instit à Montpellier. C'est quelqu'un de très gentil, très doux, très calme, l'antithèse parfaite de mon personnage ! Je voulais m'imprégner de l'ambiance, quand on est acteur, on emmagazine et on reproduit. Et puis il y a mon autorité naturelle (rires) !

 

Monsieur Volget est en effet assez intransigeant !

Thierry Desroses : On peut être dur à condition d'être juste. Il a à coeur de savoir comment les enfants le perçoivent.

 

Auriez-vous pu être vous-même instituteur ?

Thierry Desroses : Non, pas du tout ! Cela demande des nerfs d'acier ! Il faut être à l'écoute de ces petites vies, prendre en compte les humeurs journalières quand les enfants arrivent tristes le matin...

 

Comment s'est passée la collaboration avec BaldoGueye, votre fils de fiction ?

Thierry Desroses : Bosser avec lui, ce n'était que du bonheur ! Son personnage et la progression de celui-ci n'étaient pas évidents, il devient un petit homme !

 

La saison 2 est déjà en préparation...

Thierry Desroses : Oui, et j'aurais même aimé qu'on enchaîne plus tôt ! J'avais hâte de voir l'épaisseur des nouveaux épisodes !

 

Les relations avec Lucille (Fabienne Périneau) vont-elles enfin s'améliorer ?

Thierry Desroses : Ces deux-là vont forcément se « rencontrer » ! Il lui reproche son allure de princesse, mais ça ne peut pas être la seule raison de leur discorde...

 

Des projets en dehors de la série ?

Thierry Desroses : Je viens de finir un long métrage avec Carole Bouquet et Gérard Bouquet, les Enfants de Tiltenbach. J'ai aussi un rôle semi-récurrent dans Femmes de loi. Je viens également de finir le montage d'un documentaire, un portrait de la doyenne des acteurs, Jenny Alfa. Je tiens à lui rendre hommage car peur de gens la connaissent. Toujours dans le documentaire, je viens de tourner mon troisième en Haïti.

Publié dans Séries

Commenter cet article

Sonia, MISS BLOG 2008 23/04/2008 12:00

ouais c'est un chien compact et moyen en fait.
Mais Thierry se sentait bien dans le panier alors je l'ai laissé.
Tu sais, moi chuis pas contrariante...

Coralie Marie 23/04/2008 12:28


Ouais t'es trop sympa comme fille :-) En tout cas, merci pour l'anecdote !


Sonia, MISS BLOG 2008 23/04/2008 06:51

Hey Thierry c'est mon pote tu sais ???
Même que la dernière fois chez moi, il s'est retrouvé dans le panier du chien...
Oui oui, c'est vrai !!!
C'est mon Titi !

Coralie Marie 23/04/2008 08:58


Waouh, tu fréquentes de la star, je suis impressionnée ! Ca a l'air d'être un mec cool en tout cas, c'est pas tout le monde qui va dans le panier du chien ! Mais il est petit ton chien, non ??