Paris, enquêtes criminelles : l'art difficile de l'imitation

Publié le par Coralie Marie

Depuis trois semaines, TF1 diffuse la deuxième saison de Paris, enquêtes criminelles. Petit rappel : contrairement à d'autres, cette série est officiellement adaptée de sa cousine américaine, New York, section criminelle (Law&order : Criminal Intent). C'est-à-dire que les petits frenchies avaient une bible à respecter, autant ce qui concerne les personnages que les décors ou les scénarios. Du coup, forcément, les histoires sont très bien, même si quand on se souvient des scénarios originaux, on remarque quelques différences pas anodines (aux US, une jeune fille de 14 ans violée, en France, la jeune fille est une étudiante à la fac...).

 

 

Je regarde les deux versions, et il faut que reconnaître que l'aspect copie a vraiment des inconvénients. Dans l'originale, Robert Goren (Vincent d'Onofrio) est vraiment un personnage spécial, difficile à décrire. Charismatique, brillant mais un peu décalé. Très impliqué dans ses enquêtes, mais sachant très bien joué avec les coupables, souvent avec une pointe d'humour. Il est vraiment l'incarnation de celui qui perce à jour l'esprit des criminels et qui n'a pas son pareil pour faire avouer ceux-ci. Autant dire qu'on imagine mal un autre Robert Goren. Pourtant, il y a Vincent Revel (Vincent Perez). Dans la première saison, ils avaient insisté lourdement sur le côté décalé, ce qui donnait un flic limite autiste. Il faut se rendre à l'évidence, il y a des attitudes que les américains peuvent se permettre, et pas nous. Les cow-boys solitaires, c'est là-bas que ça se passe. Encore aujourd'hui, Vincent Perez prend parfois des pauses, une manière de parler outrageusement saccadée, des regards perçants, qui manquent vraiment de naturel. Dommage !

 

Les audiences de la première saison ont été moyennes et ils ont décidé que c'était à cause de cette pauvre Sandrine Rigaux qui reprenait le rôle de la partenaire du super flic, jouée en VO par Kathryn Erbe. Je vois pas pourquoi mais bon, ils ont fait appel cette année à Audrey Looten. Jolie, charmante, plutôt bonne actrice. Je n'ai rien à lui reprocher... sauf que son rôle n'a plus rien à avoir avec l'originale. Finie l'alter-ego droite et carthésienne qui porte un regard complice et tendre sur son étrange partenaire. Audrey Looten joue les jeunes recrues, naïve, innocente et pleine d'admiration. Pas franchement progressiste tout ça... Mais les audiences ne sont pas meilleures et seuls 6 des 8 épisodes sont pour l'instant diffusés !

 

Copyright : Etienne Chognard/TF1 – Mitchell Haaseth/NBC Universal Inc.

Publié dans Séries

Commenter cet article

Didou 04/04/2008 23:09

J'ai regardé ça d'un oeil à la fois distrait et affligé par le jeu de Vincent Perez !! L'original est 100 fois mieux. Surtout quand l'équipe est celle dans laquelle joue Chris Noth !!!

Bisous Coralie-Marie !

Coralie Marie 05/04/2008 00:29


Ah oui ? Autant j'adore Chris Noth dans Sex and the city, autant je trouve assez fades les épisodes de NYSC dans lesquels il joue. Pour moi rien ne vaut Vincent d'Onofrio :-)