Maupassant, fan de Cindy Sander !

Publié le par Coralie Marie

CHEZMAUPASSANT-UNESOIREE.JPG Incroyable mais vrai... Guy de Maupassant nous prouve une fois de plus qu'il est un grand visionnaire. Hier soir, dans Une soirée, la ressemblance était assez frappante entre les mésaventures du personnage interprété par Thierry Frémont et le buzz qui entoure Cindy Sander, candidate malheureuse de la Nouvelle Star 2008. Rappel des faits : Cindy est une star en Lorraine, enfin une petite star parce qu'elle a un vrai métier, manucure. Ses fans l'adorent, elle chante trop bien, comme Céline Dion. Sauf que Cindy, c'est Cindy, Céline Dion, c'est Céline Dion, c'est Cindy qui le dit. Devant le jury, Cindy a chanté un medley, bah oui, il fallait bien ça pour montrer tout son talent, enfin surtout sa grosse voix et ses grands gestes de bras. Le jury a discrètement ricané et dit non à Cindy. Et le public s'est ému de l'injustice flagrante... Les fans affluent sur Internet, Fogiel part en Lorraine tourner un reportage et l'équipe de Yann Barthes du Grand Journal s'est lancé pour mission d'envoyer Cindy à Baltard.

 

Alors Cindy, Maupassant, quel rapport ? Dans Une soirée, le héros est un notaire qui se pique d'être un chanteur-poète dans sa belle Normandie et que ses amis admirent pour son grand talent. Ca vous rappelle quelqu'un ? En visite à Paris, il rencontre un peintre célèbre qui décide de l'inviter à une petite soirée privée. Coup de coeur amical et artistique ? Pas du tout... Le peintre et ses amis trouvent juste très divertissant ce provincial aux rêves d'artiste. Une sorte de "dîner de cons", qui rappellent Bacri dans Le Goût des autres. Après une nuit décadente, le héros comprend enfin qu'on lui a demandé de chanter uniquement pour se moquer de lui et de retour en Normandie, enjolive la réalité pour continuer à impressionner ses amis.

 

Cindy Sander fait partie des gens qui pensent que porter une cape pour débuter un spectacle, c'est "offrir un vrai show à l'américaine". Ridicule pour une certaine partie de la population, génial pour d'autres. Et quand on voit le Grand Journal se prendre de passion pour elle, on n'est vraiment pas loin de Maupassant... C'est vrai que c'est tentant de rire de son nouveau single Papillon de lumière (et la façon qu'a Yann Barthès de prononcer Cindy Sander me fait assez frétiller). Mais Cindy n'a-t-elle toujours pas compris qu'elle était tout ce que détestait Nouvelle Star et les cultureux parisiens ? Saisit-elle à quel point certains se servent d'elle pour rire un bon coup ? Je me demande quelle issue aura cette histoire. Cindy comme Thierry Frémont se contentera-t-elle de retourner dans sa province pour retrouver ses admirateurs ou assimilera-t-elle enfin les codes du bon goût ?

 

Copyright : Jean Pimentel / France 2

 

Comment Yann Barthès a lancé le mouvement (et il a récidivé hier le sadique !) :

Publié dans People

Commenter cet article