Kilimandjaro : quel degré de voyeurisme ?

Publié le par Coralie Marie

kilimandjaro-2.jpg Diffusée hier soir, l'émission Kilimandjaro, au delà des limites n'a pas rencontré son public malgré un battage médiatique impressionnant (avec notamment des pubs radio, ce qui est relativement rare). Moins de quatre millions de téléspectateurs pour ce « docu-réalité » en deux parties, c'est une nouvelle fois NCIS qui a raflé la mise.

 

Je reconnais que personnellement, je n'aurais peut-être pas regardé non plus si ma grande conscience professionnelle ne m'y avait poussée ! Je n'avais pas envie de passer à côté de « l'événement ». Au final, est-ce que cette sanction d'audience est vraiment méritée ? Faut-il saluer le refus du voyeurisme des téléspectateurs ? Pas sûr...

 

kilimandjaro.jpgKilimandjaro est une émission d'aventure où l'on retrouve plein d'éléments qui rappellent Koh-Lanta et Pékin Express : le dépassement de soi, les somptueux paysages, la puissance de la force morale, les tensions nerveuses, les pleurs... D'ailleurs l'épreuve en soi est suffisamment difficile pour rendre intéressante la montée de n'importe quel groupe, même composé de valides en parfaite santé. Ce qui est intéressant, c'est justement que ce genre de montage met en valeur l'humanité dans ses bons et mauvais côtés. Et entendre une aveugle dire « si je pouvais, je lui mettrais ma canne dans la gueule », je trouve ça génial ! Il n'y a rien de mieux pour montrer que les handicapés sont des gens comme les autres.

 

Mettre en scène des handicapés fait toujours craindre une bonne dose de voyeurisme. On les observe, soulagés de ne pas être à leur place, avec l'angoisse du « je ne supporterais pas d'être aveugle / d'avoir une jambe en moins ». Je ne crois pourtant pas qu'on puisse le reprocher à Kilimandjaro parce que non seulement, comme je l'ai dit plus haut, tout est fait pour pour qu'ils apparaissent comme des individus lambda, et puis ce qu'ils accomplissent est tout simplement admirable. Moi qui ne suis pas franchement dans un trip de « dépassement physique », je suis à peu près certaine que je n'aurais pas réussi ! Pas de voyeurisme donc, mais ça reste de la télé : beaucoup de beaux gosses dans le casting, de fortes personnalités, et une nouvelle star, au sens propre comme au figuré : Yolaine a en effet été sélectionnée la semaine dernière dans les castings de Nouvelle Star !

 

Copyright : Christophe Chevalin / TF1

Publié dans Evénement

Commenter cet article

Dom la ménagère 01/03/2008 14:15

Nous avions reçu le documentaire à visionner et nous en avons la même analyse. même si mon regard est légèrement différent du tien, notamment par le fait d'avoir fréquenté beaucoup d'handicapés sportifs de haut niveau et de ne pas avoir l'impression de faire du voyeurisme, notre conclusion est la même que la tienne.
Un documentaire instructif, passionnant pour l'aventure humaine, les paysages et l'aventure tout court.

Coralie Marie 02/03/2008 00:47

Ce qui est fou, c'est qu'ils ne font jamais pitié. On ne retient que leur force et leur détermination !